Elections législatives de 2018 : les femmes battent légèrement le record de 2006 et 2011.

Actualité, Publié : Le 22/02/2019 à 10:31:8

Après l’élection de 50 députées à l’Assemblée Nationale et 65 députées dans les différentes Assemblées Provinciales au cours des dernières législatives, les femmes occupent pour la première fois 10% de places à l’Assemblée Nationale et 9% aux Assemblées Provinciales, ce qui est une première dans l’histoire de la législature congolaise, bien que cela reste toujours très peu représentatif à l’égard de celles qui constituent plus de 52% de la population totale du pays.
Eugène Kandolo, Conseiller en Communication et Coach, estime que ces bas nombres de femmes dans les Assemblées Nationale et Provinciales serait dû à la question de seuil : « beaucoup de femmes ont été votées mais elles n’ont pas pu atteindre le seuil. Il y a également une sorte d’arnaque dans la loi électorale lorsqu’elle encourage les partis politiques à déposer des listes mixtes en tenant compte de la parité mais qu’elle indique en même temps que, si les partis n’ont pas des femmes, ils peuvent tout de même déposer leur liste. Cela devrait être contraignant, si la loi avait l’intention réellement d’aider les femmes ».
Toutefois, ce coach en communication qui a accompagné plus des 500 candidates lors des récentes élections législatives, voit d’un œil positif la participation politique des femmes en République Démocratique du Congo qui selon lui va crescendo car, sur les deux précédentes législatures qu’a connues le pays, les femmes étaient à 44 en 2006 et à 48 en 2011 à siéger à l’Assemblée Nationale et qu’avec cette troisième législature elles seront à 50. Il encourage ainsi les femmes à ne pas baisser les bras, mais à se représenter à tous les niveaux aux élections à venir, à l’occurrence des élections sénatoriales, des gouverneurs et municipales.
Il précise en même que pour une participation accrue des femmes dans les instances politiques, il faut encourager les femmes à la compétitivité : « Souvent l’on pense que le leadership féminin est un affront contre les hommes, non, dans l’approche sociologique du genre, c’est le rapport dans la société entre les hommes et les femmes, le rôle que chacun est appelé à jouer. Et c’est comme ça que j’insiste que pour qu’il ait équilibre dans la quête et la construction du développement, il faille que ça se passe entre les femmes et les hommes. Les femmes doivent enlever dans leur tête que l’on doit leur faire des cadeaux. C’est un peu çà le piège de la parité mécanique c’est-à-dire c’est comme une sorte de programmation robotique où il faudrait qu’il ait 50 hommes pour 50 femmes, mais Il faille d’avantage insister sur le développement personnel de la femme, le développement social de la femme, le développement professionnel de la femme. Cela voudrait dire, mettre l’accent sur la perfectibilité de son espèce. Là où elle se déployait à 20% qu’elle apprenne à augmenter ses capacités de déploiement, parce que le potentiel elle en a mais le problème c’est la capacité à faire jouir son potentiel. Et pour ce faire, il faudrait l’accompagner, l’encourager mais surtout la chalenger parce qu’en fait la femme ne doit pas se dire : ‘’ça, c’est réservé aux hommes’’ ou encore, ‘’ça, les hommes nous le donneront au nom de la parité’’, mais la femme devrait apprendre à se battre. La beauté de la réussite d’une femme consiste à un combat qu’elle mène pour la quête d’elle-même ».
Durant son passage au Bureau d’internews pour cet Interview, le Coach Eugène Kandolo a réaffirmé son engagement à encadrer les femmes qui le voudront pour les futures échéances électorales en RDC. Eugène Kandolo a encouragé et accompagné plus d’une dizaine de députées qui à ce jour siègent aux assemblées, on peut citer : l’Honorable Nadine Fule qui a été la meilleure élue sur sa liste au Kassaï, Christelle Vuanga élue de la Funa à Kinshasa, Honorable Patricia Nseya élue de Kolwezi, Honorable Ida Muntara élue de la commune de Ngaliema à Kinshasa et bien d’autres.

LEPOSO PLETO Bruce/Stagiaire-Internews

Facebook share
Restez Connecté