LA STRATEGIE GENRE AU CŒUR DU PLAN NATIONAL STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT (PNSD)

, Publié : Le 29/03/2018 à 11:31:55

Le Gouvernement à travers le Ministère du Plan a organisé un atelier de finalisation du PNSD, du 09 au 27 mars 2018, qui a connu la participation de 160 participants délégués différents services publics, des partenaires Techniques et Financiers, des organisations de la société civile et du secteur privé. Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Banque Africaine de Développement(BAD) ont apporté leur appui financier à cette activité. Le Cadre Permanent de Concertation de la Femme Congolaise « CAFCO » en sigle, a pris part à cet atelier en qualité de Team Lead du groupe Thématique Genre et partage les grandes lignes du travail retenu dans le PNSD en ce qui concerne le Genre, Enfant et Famille.
Le Document de Stratégie de croissance et de Réduction de la Pauvreté de deuxième génération ainsi que son Programme d’Actions Prioritaires de mise en œuvre ont touché à leurs termes respectivement en 2015 et en 2016.
En 2015, le Gouvernement de la République a lancé le processus d’élaboration d’un autre cadre de référence dénommé « Plan National Stratégique de Développement »(PNSD). Deux initiatives pilotées successivement par un Bureau international et la Primature n’ont pas produit le résultat escompté. Ainsi, depuis 2016, le pays connait un vide programmatique et le Gouvernement et ses Partenaires naviguent à vue.
En septembre 2017, le Ministère d’Etat, Ministère du Plan a pris la ferme décision de remédier aux insuffisances du passé et recadrer et finaliser le processus d’élaboration du PNSD. Pour ce faire, un atelier de redynamisation des Groupes Thématiques et de validation de la vision nationale à long terme de développement a été organisé avec le financement du PNUD, du 26 au 29 septembre en attendant les résultats de l’Etude Nationale Prospective(ENP).
En février 2018, le Ministère réaffirme sa volonté de doter le pays de son document de planification et de programmation d’ici au 31 mars. Dans l’approche méthodologique, un atelier impliquant les principaux partenaires du Gouvernement est prévu dans la première moitié du mois de mars.
D’une manière Générale, les objectifs poursuivi par l’atelier est de finaliser le processus d’élaboration des Documents du Plan Quinquennal de Développement 2018-2022 et de son Programme d’Actions Prioritaires pour ainsi doter le pays de son cadre de référence aux interventions de promotion socio-économique ; et spécifiquement valider le Plan Quinquennal de Développement 2018-2022,produit à partir des projets de 2015(Charles N’CHOO) et 2016 (Primature), après enrichissements et actualisations des données ; Produire le Programme d’Actions Prioritaires de la mise en œuvre de ce cadre de référence pour le Développement à partir des drafts élaborés par les experts sectoriels en 2015 ;impliquer toutes les parties prenantes clés au processus d’élaboration du PNSD, pour une meilleure appropriation et la mise en œuvre ; Doter le pays de son Cadre de référence pour les différentes interventions en faveur du développement socio-économique et mettre fin au vide programmatique après 2016.
De ce qui précède, il ressort que le secteur du Genre, Enfant et Famille a procédé dans l’ensemble à la reformulation, l’actualisation de certains indicateurs et au résumé du document lui présenter par les experts du Ministère du Plan, document élaboré jadis par les experts du Ministère du Genre, Enfant et Famille.
Ainsi, les points suivants ont retenu l’attention des délégués du Genre à ses assises, il s’agit de :
- Situation : il y a des avancés par rapport à la Législation Nationale, le Gouvernement a harmonisé les lois nationales avec ses engagements pris au niveau sous régionaux ; régionaux et internationaux ;
- Défis : 1. Intégrer le Genre dans les politiques, programmes et projets de développement dans tous les domaines ;
2. obtenir l’augmentation du budget alloué au secteur du genre ;
3. promouvoir le leadership de la Femme et sa participation dans les instances de prise des décisions ;
4. renforcer le pouvoir économique des femmes.
- l’équipe a relevé les indicateurs spécifiques du secteur, a actualisé certains et les a regroupé en :
• participation politique, prise des décisions, sécurité et justice ;
• autonomisation économique ;
• violences basées sur le Genre(VGB) ;
• et le budget alloué.
Étant donné que le Genre est une question transversale, chaque secteur avait le devoir d’intégrer ses données pour avoir des statistiques désagrégées.
Les objectifs stratégiques :
(i)Réduire les inégalités ; ii) Renforcer le pouvoir économique et l'autonomisation des femmes; (iii) Lutter contre les violences basées sur le genre dans les familles et les communautés ; (iv) Promouvoir la stabilité de la famille et, (v) Promouvoir les droits de l'enfant
Les actions phares, ont été synthétisées :
• Programme 1 : Renforcer les capacités institutionnelles du Ministère par le renforcement de ses capacités de coordination et d'intervention ;
• Programme 2 : Promouvoir le Genre et assurer la protection des Droits de l'Enfant par la promotion d'un environnement socioculturel favorable à l'équité de genre et à assurer la protection de l'enfant ainsi que son bien-être familial dans la société congolaise
• Programme 3 : Assurer la protection de la Famille à travers la restauration des valeurs familiales et éthiques dans la société congolaise.
Le choix des objectifs stratégiques et les actions phares retenues, veut mettre en exergue l’ODD 5, parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles ainsi que la constitution de la RDC à son article 14 recommande l’élimination des inégalités et la Parité Homme-Femme.

Mimy MOPUNGA/CAFCO

Facebook share
Restez Connecté