La LIFCE sensibilise sur la participation des femmes aux prochains scrutins

, Publié : Le 11/01/2018 à 17:19:18

Suivant le calendrier publié par la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, les élections auront bel et bien lieu le 23/12/2018. Et déjà, le fichier est en train d’être finalisé, le premier des machines pour voter vient d’être acheminé à Kinshasa,…Voilà quelques signes qui font croire qu’il y aura élections cette année en RD Congo. Cependant, comment se préparent les électeurs et les candidats, beaucoup plus les femmes ?
La Constitution du 18/02/2006 reconnait à son article 14, la parité homme-femme en RDC. Malheureusement, le fossé est de plus en plus profond entre cette disposition constitutionnelle et la pratique, du fait les femmes sont minoritaires dans toutes les institutions, exceptée aucune.
Tout est provoqué par un mauvais départ à savoir les élections. Les femmes les affrontent en infériorité numérique, souvent dans la proportion de 1/4, 1/5, et voir 1/8. Pourquoi cette faiblesse ? Les raisons sont multiples entre autre les contraintes financières, la coutume, les mœurs, la religion, le mariage, etc.
C’est ici que la LIFCE que dirige à merveille l’honorable Députée nationale Eve BAZAIBA, a choisi de battre sa campagne. En effet, la ligue des femmes congolaises pour les élections conscientise sans relâche les femmes de toutes les tendances politiques et de toutes les couches sociales à s’approprier le processus électoral, car c’est l’unique moyen d’exercer son pouvoir pour le choix de ses dirigeants. Les élections sont le seul moyen de sanctionner ceux qui n’ont pas bien dirigé et de se choisir ceux que l’on espère qu’ils ont le souci du peuple.
Partant du fait que les femmes représentent 52% de la population congolaise, il est plus normal de travailler sur cet échantillon important si l’on souhaite de choisir les bons dirigeants de demain. Il faut leur apprendre à opérer un choix judicieux et utile à la fois, et c’est ce que fait la LIFCE et sa présidente toutes les fois, que l’occasion soit favorable ou non. Il faut que les femmes cessent de se laisser influencer par leurs maris et autres membres de famille. Elle doit savoir assumer ses actes.
La femme et la politique
La politique définie de manière simpliste comme l’art de gérer la cité, a besoin de l’apport et de l’expertise de tous les deux sexes : homme et femme. La femme doit faire la politique pour aider l’homme masculin à trouver certaines solutions. A-t-on déjà oublié le rôle joué par les femmes à Sun city pour déboucher à l’accord global ? Aujourd’hui il n’est un secret pour personne que les femmes ont la capacité de convaincre et surtout de négocier.
Plus près de nous, au Rwanda, le Président a placé stratégiquement une femme à la tête du ministère des affaires étrangères, et cela lui permis d’arracher pas mal d’arrangements et conventions qui ont propulsé son pays vers le développement. Les bons exemples, on les copie. Le Parlement Rwandais à près de 50% des membres femmes. Tandis que la RDC n’a que le mot parité comme disposition constitutionnelle, une volonté loin d’être matérialisée.
La LIFCE souhaite que cette disposition qui n’a que trop durer puisse enfin trouver le bout du tunnel à travers les élections qui pointent à l’horizon. Il n’y a pas de magie à faire, tout est question de préparation et de détermination. Voilà pourquoi la femme doit être sensibilisée et conscientisée à ce propos.
Une chose est de décrier la non application de la parité mais, une autre est de remplir les conditions pour élire et/ ou se faire élire ; voilà le vrai combat de la ligue des femmes congolaises pour les élections. A ce sujet, une note de satisfaction provient du fait qu’elles ont répondu à l’appel à l’enrôlement même si beaucoup d’entre elles estiment qu’elles y sont allées juste pour avoir la carte d’électeur qui joue aussi le rôle de carte d’identité.
Ainsi, le travail actuel consiste à leur démontrer le bienfondé de participer aux élections comme électeurs et comme élues, c’est pour le bien fondé de tous.
LIFCE

Facebook share
Restez Connecté